• Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Regards sur Marseille
#41
Pythéas a écrit :Ouf !…Je n'arrive pas à mettre la main dessus...
Le voyage de Pythéas (façon moi) a disparu, ( il doit être dans les profondeurs de l'Off, si tant est qu’il y a du fond, dans la nouvelle version) avec...les premiers pirates! Un jour peut être, je m'y remettrai

Ps...Et " C'est arrivé un jour au vélodrome " Tu l'as sous la main toi ? :D
Les profondeurs de l'OFF ? Mince c'est dommage, car alors c'est cuit, car rien n'a été conservé de l'ancien malheureusement. No Mais que vois-je ? :)
Oui bien sur j'ai toujours sous la main "C'est arrivé un jour au vélodrome" dans mon disque dur, mais bon, j'ai quelques scrupules. Blush :whistling
[Image: mini_119519slide401.jpg]
  Répondre
#42
deepbluebdr a écrit :Oui bien sur j'ai toujours sous la main "C'est arrivé un jour au vélodrome" dans mon disque dur, mais bon, j'ai quelques scrupules. Blush :whistling
Scrupules ???

Ce post est indispensable ! Sa place est ICI, dans cette rubrique "Regards sur Marseille" (avant d'aller rejoindre la "une")
Cum igitur Massilis et fama rerum gestarum et abundantia opum et uirium gloria uirente floreret, repente finitimi populi ad nomen Massiliensium delendum uelut ad commune extinguendum incendium concurrunt.

Trogue Pompée.

[Image: Pentec60.JPG]
  Répondre
#43
Regards sur Marseille

[Image: marseille-19.jpg]



Mon Marseille,

Ah!...Ecoutez, je vous le donne en mille, qui serait capable de situer cet incroyable endroit ? C'est comme une épée tenue par des Dieux de lumière qui pénètre au c½ur des ténèbres, la seule échappatoire, c'est ce Dédale de granit...Malheur à celui qui s'y égare, il paraît que le Minotaure y habite encore... A moins que vous soyez comme je le fus, accompagné par Icare...

Il n'y a pas de récompense, vous êtes trop forts!
Cum igitur Massilis et fama rerum gestarum et abundantia opum et uirium gloria uirente floreret, repente finitimi populi ad nomen Massiliensium delendum uelut ad commune extinguendum incendium concurrunt.

Trogue Pompée.

[Image: Pentec60.JPG]
  Répondre
#44
Franchement comme ça là :huh: 34 je ne vois pas.
La photo est superbe.
[Image: mini_119519slide401.jpg]
  Répondre
#45
Pythéas a écrit :Regards sur Marseille

[Image: marseille-19.jpg]



Mon Marseille,

Ah!...Ecoutez, je vous le donne en mille, qui serait capable de situer cet incroyable endroit ? C'est comme une épée tenue par des Dieux de lumière qui pénètre au c½ur des ténèbres, la seule échappatoire, c'est ce Dédale de granit...Malheur à celui qui s'y égare, il paraît que le Minotaure y habite encore... A moins que vous soyez comme je le fus, accompagné par Icare...

Il n'y a pas de récompense, vous êtes trop forts!
En escamotant le haut de l'image et en regardant superfiellement, on a tout à fait l'impression d'une épée Blink
Je pense que ça doit être dans le panier...
Mais ce que j'en dis...
  Répondre
#46
Dany a écrit :En escamotant le haut de l'image et en regardant superfiellement, on a tout à fait l'impression d'une épée Blink
Je pense que ça doit être dans le panier...

Hum! Dany, c'est presque ça...C'est un passage secret qui y accède, je le prenais de temps en temps à la sortie de l’école, lorsque je remontais la rue des Phocéens. Chauvet connaît l’endroit par c½ur !
Il y perdait régulièrement les billes qui débordaient des ses poches, quand il dévalait les marches en sautillant.
Cum igitur Massilis et fama rerum gestarum et abundantia opum et uirium gloria uirente floreret, repente finitimi populi ad nomen Massiliensium delendum uelut ad commune extinguendum incendium concurrunt.

Trogue Pompée.

[Image: Pentec60.JPG]
  Répondre
#47
deepbluebdr a écrit :Franchement comme ça là :huh: 34 je ne vois pas.
La photo est superbe.
Allez, à toi je peux le dire...Rue Fontaine neuve, elle t'emmène de la Place Sadi-Carnot…à la rue des Phocéens, donc au Panier !
Tu la prends deux fois par jours…et tu règles tes problèmes cardio-machins-trucs !
Cum igitur Massilis et fama rerum gestarum et abundantia opum et uirium gloria uirente floreret, repente finitimi populi ad nomen Massiliensium delendum uelut ad commune extinguendum incendium concurrunt.

Trogue Pompée.

[Image: Pentec60.JPG]
  Répondre
#48
Oh purge, Blush dire que mon épouse travaille légèrement plus bas, rue de la République [Image: z8ISNMK4Ir5X+GDPuxnHTaa66ArNwxU8kVg=] (plutôt encombrée ces temps-ci) et qu'a l'époque (la notre, celle des nébu. et des costards 3 pièces en alpaga) je me faisais brushinguer Insane chez Valenza, juste en dessous, rue Mery.
[Image: user=pjphoto;uri=eaXxyuHMF4KGAMBjjQ4xYuK...FdfpRmrGY=]
mais je n'ai jamais pris cette rue.
[Image: MI6Qkmmp8JXCS5+ffcXgnXalCnEdxJ6bYH5LYYYGf4=]
No
;)
[Image: mini_119519slide401.jpg]
  Répondre
#49
Pythéas a écrit :Allez, à toi je peux le dire...Rue Fontaine neuve, elle t'emmène de la Place Sadi-Carnot?à la rue des Phocéens, donc au Panier !
Tu la prends deux fois par jours?et tu règles tes problèmes cardio-machins-trucs !

***

C'est un effet d'optique ou la rue est réellement aussi étroite ?
  Répondre
#50
Erby KEZAKO a écrit :***

C'est un effet d'optique ou la rue est réellement aussi étroite ?


C'est en fait un escalier...à la Française. Il est suffisamment large pour que deux personnes s'y croisant puissent s'ignorer, ou suffisamment étroit pour qu'elles s'y congratulent. C'est peut être aussi un coin perdu, je veux dire, pas assez grand et profond pour construire un immeuble...Alors les architectes de la rue Impériale, y ont subtilement aménagé ce passage...Qui relie deux mondes


voici le haut de la rue
[Image: XCKenC5wGZQAVwPCk0nJ1iuCQ=]

voici le bas de la rue ( regarde sur la droite de la photo, les deux maisons qui surplombent le mur )

[Image: B9Y=]

Peut-être qu’autrefois les bâtisseurs pensaient, à ne pas séparer les gens comme cela se fait encore beaucoup trop aujourd’hui….
Cum igitur Massilis et fama rerum gestarum et abundantia opum et uirium gloria uirente floreret, repente finitimi populi ad nomen Massiliensium delendum uelut ad commune extinguendum incendium concurrunt.

Trogue Pompée.

[Image: Pentec60.JPG]
  Répondre
#51
deepbluebdr a écrit :Oh purge, Blush dire que mon épouse travaille légèrement plus bas, rue de la République [Image: z8ISNMK4Ir5X+GDPuxnHTaa66ArNwxU8kVg=] (plutôt encombrée ces temps-ci) et qu'a l'époque (la notre, celle des nébu. et des costards 3 pièces en alpaga) je me faisais brushinguer Insane chez Valenza, juste en dessous, rue Mery.
[Image: user=pjphoto;uri=eaXxyuHMF4KGAMBjjQ4xYuK...FdfpRmrGY=]
mais je n'ai jamais pris cette rue.
[Image: MI6Qkmmp8JXCS5+ffcXgnXalCnEdxJ6bYH5LYYYGf4=]
No
;)

Les Nébu...de la rue Mazagrand ?...Et les 3 pièces Alpaga...de la rue d'Aix ? Punaise...
Moi, c'est ma soeur qui me brushingait...J'ai toujours été un peu pingre de ce coté là 59

Et en plus elle était coiffeuse...Elle se faisait la main!!! Whip
Cum igitur Massilis et fama rerum gestarum et abundantia opum et uirium gloria uirente floreret, repente finitimi populi ad nomen Massiliensium delendum uelut ad commune extinguendum incendium concurrunt.

Trogue Pompée.

[Image: Pentec60.JPG]
  Répondre
#52
Trouvé ce jour sur le Net ....

MARSEILLE (AFP) - Cent cinquante ans après sa construction, la basilique Notre-Dame de la Garde, surplombant Marseille à 154 m d'altitude, en est devenue l'un des symboles incontournables, auquel les habitants adhèrent quelle que soit leur religion ou leur culture.
"Marseille et Notre-Dame ont grandi ensemble", affirme le Père Bertoqui, le recteur de la basilique, à une semaine des festivités d'anniversaire de l'édifice. Il parle d'un attachement pour le site vieux de "600 ans", dont témoigne la trace de premiers ex-votos dès 1400.

En effet, avant l'édification en 1853 de l'imposante basilique de style romano-byzantin dont le campanile supporte une statue monumentale de la Vierge à l'enfant dorée à la feuille d'or, la colline de la Garde a accueilli alternativement des ouvrages religieux et militaires.

Dès l'époque romaine, la colline abritait une vigie. En 1214, un ermite y implanta la première église, puis François 1er y fit construire un fort en 1524 qui, avec le Château d'If à l'entrée du port, constituait la défense maritime de la ville.

"Plantée sur son pic tel un phare, elle éclaire moins la mer que la ville", fait valoir le cardinal Panafieu, archevêque de Marseille, qui participera le week-end prochain aux festivités d'anniversaire.

"Son caractère emblématique fait que quelle que soit leur religion, leur histoire de famille ou leur culture, les Marseillais ont développé un attachement sentimental, viscéral à cette basilique", renchérit-il.

Offrant une vue panoramique à 360 degrés, elle est à présent un passage obligé des touristes, et notamment des quelque 300.000 croisiéristes qui font escale à Marseille.

Mais elle reste avant tout un lieu d'accueil et de recueillement, comme en témoigne le Père Auguste Juès, un des sept chapelains de la basilique. Et les gens qui "montent à Notre-Dame" sont animés de motivations "très différentes".

"Je rencontre des gens qui sont loin de l'Eglise et de la religion mais qui voient en Marie un symbole de tendresse qui est passé dans l'appellation populaire de +Bonne Mère+", raconte-t-il.

Pour lui, cela explique que des croyants, autres que chrétiens se reconnaissent aussi dans ce lieu et particulièrement les femmes musulmanes. "Myriam - Marie en arabe - est une figure importante du Coran: c'est la mère de Jésus, reconnu comme un des prophètes, et vénérée à ce titre", explique le Père Juès.

Ces femmes "viennent volontiers pour prier Myriam, demander une bénédiction ou, pour les plus jeunes, parler de leurs problèmes quotidiens, de famille", poursuit le chapelain.

Bien que Notre-Dame de la Garde n'ait connu aucun miracle, à la différence d'autres sites mariaux comme Lourdes, "elle accueille de nombreux pèlerins et même des rassemblement de motards venus faire bénir leurs engins", ajoute le Père Juès.

Pour le cardinal Panafieu, "Notre-Dame est devenue en quelque sorte le logo de la ville: pas une cérémonie ou un salon qui ne la mette sur son affiche!". D'ailleurs, celle de la prochaine Foire internationale de Marseille, placardée à travers la ville, ne fait pas exception à la règle.

Pour la plupart des Marseillais, la ville possède son triptyque: l'OM et le stade Vélodrome, le Vieux Port et la "Bonne Mère".

Et les symboles se croisent parfois: le 17 mai dernier, avant la finale de l'UEFA contre Valence, toute l'équipe de l'OM derrière son entraîneur José la caution Marseillaise est montée "brûler un cierge à Notre Dame". Didier Drogba, ex "goaleador" de l'équipe, a même remis un maillot pour la salle des ex-votos.
  Répondre
#53
Pythéas a écrit :Les Nébu...de la rue Mazagrand ?...Et les 3 pièces Alpaga...de la rue d'Aix ? Punaise...
Moi, c'est ma soeur qui me brushingait...J'ai toujours été un peu pingre de ce coté là 59

Et en plus elle était coiffeuse...Elle se faisait la main!!! Whip
Oui c'est ça, :) de chez Carnarby Sreet ou les costad de chez DNS3 rue d'Aix ou Charly rue Ste Barbe. Les dimanches a l'Arsenal des galères, ou la Licorne ou même au Montréal.
pffiou quelle époque... :mf_w00t2:
[Image: mini_119519slide401.jpg]
  Répondre
#54
Erby KEZAKO a écrit :Trouvé ce jour sur le Net ....

MARSEILLE (AFP) - Cent cinquante ans après sa construction, la basilique Notre-Dame de la Garde, surplombant Marseille à 154 m d'altitude, en est devenue l'un des symboles incontournables, auquel les habitants adhèrent quelle que soit leur religion ou leur culture.
"Marseille et Notre-Dame ont grandi ensemble", affirme le Père Bertoqui, le recteur de la basilique, à une semaine des festivités d'anniversaire de l'édifice. Il parle d'un attachement pour le site vieux de "600 ans", dont témoigne la trace de premiers ex-votos dès 1400.

En effet, avant l'édification en 1853 de l'imposante basilique de style romano-byzantin dont le campanile supporte une statue monumentale de la Vierge à l'enfant dorée à la feuille d'or, la colline de la Garde a accueilli alternativement des ouvrages religieux et militaires.

Dès l'époque romaine, la colline abritait une vigie. En 1214, un ermite y implanta la première église, puis François 1er y fit construire un fort en 1524 qui, avec le Château d'If à l'entrée du port, constituait la défense maritime de la ville.

"Plantée sur son pic tel un phare, elle éclaire moins la mer que la ville", fait valoir le cardinal Panafieu, archevêque de Marseille, qui participera le week-end prochain aux festivités d'anniversaire.

"Son caractère emblématique fait que quelle que soit leur religion, leur histoire de famille ou leur culture, les Marseillais ont développé un attachement sentimental, viscéral à cette basilique", renchérit-il.

Offrant une vue panoramique à 360 degrés, elle est à présent un passage obligé des touristes, et notamment des quelque 300.000 croisiéristes qui font escale à Marseille.

Mais elle reste avant tout un lieu d'accueil et de recueillement, comme en témoigne le Père Auguste Juès, un des sept chapelains de la basilique. Et les gens qui "montent à Notre-Dame" sont animés de motivations "très différentes".

"Je rencontre des gens qui sont loin de l'Eglise et de la religion mais qui voient en Marie un symbole de tendresse qui est passé dans l'appellation populaire de +Bonne Mère+", raconte-t-il.

Pour lui, cela explique que des croyants, autres que chrétiens se reconnaissent aussi dans ce lieu et particulièrement les femmes musulmanes. "Myriam - Marie en arabe - est une figure importante du Coran: c'est la mère de Jésus, reconnu comme un des prophètes, et vénérée à ce titre", explique le Père Juès.

Ces femmes "viennent volontiers pour prier Myriam, demander une bénédiction ou, pour les plus jeunes, parler de leurs problèmes quotidiens, de famille", poursuit le chapelain.

Bien que Notre-Dame de la Garde n'ait connu aucun miracle, à la différence d'autres sites mariaux comme Lourdes, "elle accueille de nombreux pèlerins et même des rassemblement de motards venus faire bénir leurs engins", ajoute le Père Juès.

Pour le cardinal Panafieu, "Notre-Dame est devenue en quelque sorte le logo de la ville: pas une cérémonie ou un salon qui ne la mette sur son affiche!". D'ailleurs, celle de la prochaine Foire internationale de Marseille, placardée à travers la ville, ne fait pas exception à la règle.

Pour la plupart des Marseillais, la ville possède son triptyque: l'OM et le stade Vélodrome, le Vieux Port et la "Bonne Mère".

Et les symboles se croisent parfois: le 17 mai dernier, avant la finale de l'UEFA contre Valence, toute l'équipe de l'OM derrière son entraîneur José la caution Marseillaise est montée "brûler un cierge à Notre Dame". Didier Drogba, ex "goaleador" de l'équipe, a même remis un maillot pour la salle des ex-votos.
Je n'ai pas honte de dire que j'y suis allé quelques paires de fois demander la grâce de la bonne mère.....
Un vieille carte postale de son inauguaration.
[Image: inauguration.jpg]
[Image: mini_119519slide401.jpg]
  Répondre
#55
J'y montais régulièrement la nuit quand j'habitais en ville :mf_farmer
Une fois ecartées les mauvaises ames nocturnes on y passe un sacré bon moment à contempler c'est trijouli ça calme :smoke1:
  Répondre
#56
Pixie a écrit :J'y montais régulièrement la nuit quand j'habitais en ville :mf_farmer
Une fois ecartées les mauvaises ames nocturnes on y passe un sacré bon moment à contempler c'est trijouli ça calme :smoke1:

il est vrai que la vue est magnifique une fois que les subs et les boomers de 80 000 watts sont éteints et que les STUP(ides) ont fini de casser les c*****.

Marseille la nuit à voir et à revoir ...
[Image: 403154IMG5580.jpg]
  Répondre
#57
A voir et revoir en effet...Un point de vue incomparable.
Sans vouloir entrer dans des considérations dévotes...Quelqu'un aurait une explication sur la chevelure défaite de la vierge ?
[Image: ND5big.jpg]
Cum igitur Massilis et fama rerum gestarum et abundantia opum et uirium gloria uirente floreret, repente finitimi populi ad nomen Massiliensium delendum uelut ad commune extinguendum incendium concurrunt.

Trogue Pompée.

[Image: Pentec60.JPG]
  Répondre
#58
Visite panoramique de jour
http://www.south-france.com/decouverte/marseill.htm

C'est encore plus beau la nuit :Pixie
  Répondre
#59
Pythéas a écrit :Quelqu'un aurait une explication sur la chevelure défaite de la vierge ?

En tant que patronne des marins elle se doit d'etre cheveux au vent ? Bye2
  Répondre
#60
Ptet qu'elle vient de se laver les cheveux et c'est pour les laisser sécher ?

ou elle a perdu son élastique pour les attacher Unsure
:fou:

Sosie masculin de Mafalda... (bordel...)
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)