• Moyenne : 2.64 (11 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
J'aime pas du tout
Ok je comprends ce que tu veux dire.

Après il faut faire gaffe au choix des mots. Le  mot "radicalisation" a été utilisé tous les jours dans chaque article et journal tv dans le contexte Daesh. 
L'utiliser pour l’événement de hier est peut-être juste effectivement, mais pas adapté dans le contexte actuel de la menace terroriste en France ....
Après on se retrouve avec des Fake News.
Sérieusement, je me suis beaucoup documenté sur le sujet. Et après des heures d’investigation sur YouPorn, je suis formel : je n’ai jamais vu de fille gifler un mec avec son clitoris. @ici
  Répondre
Nous sommes bien d'accord, mais est-ce que l'erreur première n'est pas justement d'avoir systématiquement associé ce terme à Daesh ?
Quand vous entendrez la petite cloche faire "ding", retournez le disque.
  Répondre
(17-03-2017, 10:37)Mazargues a écrit :
(17-03-2017, 10:23)aqwarium a écrit : Pour moi, on est en plein abus de langage. 
A la base, "radical", c'est pas un gros mot, Taubira et Tapis je crois étaient du PRG (ça c'est pour la blague).
C'était pas Marchand ?

Bon puisque personne n'a relevé. Tapis. Marchand. Marchand de Tapis. [Image: 2701b26eea0b3352d25e46120344a55b.jpeg]



Out1

(17-03-2017, 10:53)aqwarium a écrit : Nous sommes bien d'accord, mais est-ce que l'erreur première n'est pas justement d'avoir systématiquement associé ce terme à Daesh ?

Dans le mot radicalisation, comme il est employé acutellement en tout cas, il y a une dimension idéologique. (Je ne sais pas si c'est le cas de ce jeune de grasse, pas cherché le détail).
  Répondre
C'est vrai que maintenant "radicalisé" est plus proche de "passage à l'acte" que de "conviction profonde"
A force de s'autogodwiner, on va finir par se radiquer.
  Répondre
Et un zinzin qui a joué du couteau à Paris apparemment. Vu qu'il a la couleur des "radicalisés", l'extrême droite est en joie. "Drame familial" évoqué. Pfffff



  Répondre
... et aussi l'irremplaçable Jean Yanne

https://www.youtube.com/watch?v=34QxDoQo6KI

https://www.youtube.com/watch?v=6DGQopDoEMQ
A force de s'autogodwiner, on va finir par se radiquer.
  Répondre
Ben en fait le vrai problème de langage c'est de parler de radicalisation pour les gens qui font les attentats

Les mecs ils sesont pas radicalisés ils se font manipuler , ils décompensent leurs pathologies psychiatriques, ils suivent un leader

Action directe ça c'est se radicaliser, tu vas vers des actions violentes car la reflexion que tu as mener sur comment changer le monde dans lequel tu vis t'as amené a penser que la violence serait le plus efficace

La radicalisation ça demande une reflexion sur ton action ce qui ne semble pas tellement être le cas des attentats reliés à Daech
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)